Publicité

Nos Artistes

André Sauvé

7

« Révélation de l’année » au Festival Juste pour rire en 2006, André Sauvé est une sorte d’OGM de l’humour. Il sème la confusion, saute du coq à l’âne et revient à ses moutons avant qu’on ait eu le temps de dire « meuh », sans toutefois donner dans l’humour vache. Signe distinctif : partout où il se produit, il ne cesse de récolter des ohhhhh-vations.

Le parcours d’André Sauvé est, bien entendu, assez particulier. Il étudie, pratique puis enseigne le Bharata Natyam – la danse classique de l’Inde – pendant près de dix ans. Il va et vient entre le Québec et les Indes. ll tâte du mime (qui ne s’en plaint pas) avec la troupe Omnibus et le théâtre du mouvement de Paris. Il passe ensuite au jeu avec, entre autres méthodes, celle de Pol Pelletier.

Sa connaissance du corps, du jeu et de la danse lui ouvre les portes… de la radio. Et c’est sur les ondes de CISM qu’il va sévir, en tant qu’animateur.

L’univers très particulier et les propos souvent confus d’André Sauvé en font, bien malgré lui, un humoriste aussi étonnant qu’apprécié. Au festival d’humour de Dégelis en 2004, il remporte le premier prix, gagne la faveur du public et tombe dans l’oeil d’un certain Yvon Deschamps qui le cache dans ses valises et le ramène à Montréal.

André Sauvé a écrit pour l’émission Le Sketch Show présentée à TVA. Il a fait une première prestation au Festival Juste pour rire en 2005 dans le cadre du gala de Louis-José Houde puis, en 2006, au gala de Laurent Paquin et de Martin Petit. Ses textes – qu’il écrit lui-même – et son jeu d’acteur détonnent, séduisent et convainquent : il remporte le prix de la « Révélation de l’année ».

En 2007, il récidive au Festival et fait un malheur, que ce soit au gala Marc Labrèche ou à la soirée hommage à Yvon Deschamps au théâtre Saint-Denis. En fait, que ce soit à Juste pour rire ou aux Oliviers, chacune de ses apparitions provoque un délire à la démesure de sa folie. On l'a aussi retrouvé à l’antenne de Radio- Canada dans l’émission 3600s d’extase au côté de Marc Labrèche.

L’humour de Sauvé entre par les oreilles, se fraie un chemin par les neurones puis descend dans l’abdomen sans laisser aucune chance de lui résister. Aucun remède n’est encore connu à ce jour.

André Sauvé a écrit et préparé son premier vrai one-man show, qui a prit l’affiche à l’automne 2008. Un spectacle très attendu dans lequel il met sa folie créatrice et son énergie motrice au service d’un humour désarçonnant et percutant. Une expérience aux frontières de l’absurde et de la parapsychologie. Bref, un grand pas pour l’homme… et pour l’humour québécois.

À l'automne 2009, c'est avec beaucoup de plaisir qu'il s'est joint à l'équipe de Caméra café. Gageons que les coursiers à vélo ne sont plus regardés de la même façon!

Source: hahaha.com