Publicité

Nos Artistes

Pascal Darilus

11

Darilus voit le jour à Montréal en 1978, issu de l’union d’une mère blanche québécoise et d’un père noir haïtien. Dès son très jeune âge, ses parents remarquent qu’en ce jeune enfant se cache l’âme d’un artiste, si bien qu’ils l’inscrivent à plusieurs cours et formations afin de développer son potentiel artistique. Parmi les nombreux domaines auxquels il a touché lors de ces formations, Darilus se démarque par son talent et son intérêt dans trois disciplines: la musique, les arts martiaux et l’art dramatique.

Étonnamment, c’est la musique qui lui ouvre la voie vers l’univers de la télévision pour la toute première fois. En effet, dans le cadre de la réalisation d’un reportage pour l’émission Consommaction (1990) à Télé-Québec, le chroniqueur Stéphane Pilon recherche un jeune pianiste talentueux parmi bon nombre d’élèves de l’École de musique Vincent-d’Indy et jette finalement son dévolu sur Darilus, alors âgé de 12 ans.

Le coup de foudre de Darilus pour le monde de la télévision est immédiat, cette apparition en tant que pianiste au petit écran ayant éveillé chez lui un désir profond de devenir acteur et de revenir rapidement sur les ondes. Par conséquent, il devient l’élève d’une nouvelle école de théâtre: L’Atelier du jeune acteur. Impressionné par sa volonté d’apprendre, sa passion et son talent pour le jeu, son professeur, le comédien André Desjardins, donne un coup de pouce au jeune homme basané en le référant à un agent d’artistes de Montréal.

Quelques semaines plus tard, il décroche sa première publicité à la télévision pour Accès Montréal et un premier rôle dans le téléroman de Guy Fournier, Les Héritiers Duval (1994-96).

Au cours des dernières années, nous avons eu l’occasion de voir l’acteur dans diverses séries télévisées québécoises: Jasmine (1995), 4 et demi (1997-99), Virginie (1998-00), Macaroni Tout Garni (2001-03), L’Auberge du chien noir (2002), Pure Laine (2005).

Dans l’attente de décrocher le rôle qui marquera définitivement sa carrière, Darilus multiplie ses apparitions télévisées dans des publicités et il fait également une apparition au cinéma dans le film Les 3 P’tits Cochons (2006) réalisé par Patrick Huard.

Après maints efforts et de longues années de travail ardu, Darilus se voit offrir son premier rôle principal à la télévision au printemps 2009. En effet, le comédien incarne le personnage de Geoffroy Carpentier dans le téléroman de Michel D’astous et Anne Boyer, Yamaska.