Publicité

Au nom de Jéhovah

  Au nom de Jéhovah  
  • Diffusion web

Concept

Au nom de Jéhovah explore la réalité et la vie quotidienne des adeptes des Témoins de Jéhovah, à travers les yeux d’experts et d’adeptes de ce mouvement religieux (actuels ou anciens). S’intéressant particulièrement au traitement réservé aux enfants à l’intérieur du mouvement, le réalisateur, Jean-Sébastien Lozeau, lui même un ex-témoin de Jéhovah, rencontre des gens sortis du mouvement et recueille leur témoignage sur leur expérience. Ainsi, Annie Pelletier, Patrick Pilon et Mélanie Lacombe racontent leurs souvenirs alors lorsqu’ils étaient enfants des Témoins de Jéhovah. D’où viennent leur déception ? Quelles difficultés ont-ils eu à surmonter depuis leur sortie du mouvement ? Comment les Témoins de Jéhovah les ont marqués ?
Le réalisateur n’hésite pas non plus à recueillir le récit d’actuels membres faisant partie de l’organisation dont la famille Lagacé avec leurs trois enfants et Léonce Crépeault, porte-parole des Témoins de Jéhovah.

Quelques spécialistes apportent un regard analytique et critique sur les témoignages entendus. Nous retrouvons entre autres Michèle Dionne, directrice de la DPJ, Lorraine Derocher, du Centre de recherche sur l’enfance et la famille de l’Université McGill, Jean-Pierre Ménard, avocat spécialisé en droit de la santé et la promotion des droits des usagers du système de santé du Québec. Qu’arrive-t-il sur les plans émotionnel, social et légal des personnes qui décident de quitter les Témoins de Jéhovah ? Leurs propos éclaircissent ces questions qui sont parfois nébuleuses.

Protagonistes

Mélanie LACOMBE : Aujourd’hui âgée de 39 ans, elle a pris la décision de quitter les Témoins de Jéhovah, il y a près de 22 ans, soit à 17 ans. Ses parents et ses sœurs ne veulent plus la voir depuis.

Patrick PILON : Après avoir vécu une enfance marquée par la violence physique et psychologique, il abandonne les Témoins à 14 ans, mais la doctrine, elle, garde alors une emprise sur lui. Ce qui l’amène à vivre deux psychoses religieuses et, encore aujourd’hui, à l’âge de 26 ans, à souffrir de graves séquelles psychologiques.

Annie PELLETIER : Témoin dès l’âge de 7 ans, et ce, jusqu’à 20 ans, elle se fait exclure après avoir été violée à 2 reprises et accusée de n’avoir rien fait pour empêcher l’agresseur. Elle refuse à l’époque ce verdict et continue de croire qu’elle est à sa place. Aujourd’hui, à 36 ans, elle est heureuse de s’en être sortie et prend conscience du non-sens de ce qu’elle a vécu.

Ex-témoin (dont on ne peut mentionner le nom): Témoin de Jéhovah dès sa naissance jusqu’à l’âge de 25 ans, cette femme est aujourd’hui jeune maman de 30 ans. Elle a été victime de violence de la part de son père et, ensuite, de son mari de qui aujourd’hui elle est séparée. Elle se bat en cour afin d’extirper sa fille de 8 ans de l’aliénation causée par les convictions religieuses de son père, soit celles de Jéhovah. Elle raconte la vie de sa petite fille de 8 ans qui souffre d’un choix qu’elle n’a pas fait et duquel elle tente de sortir mais en vain.

Spécialistes

Jean-Pierre MÉNARD : Depuis plus de 20 ans, Me Jean-Pierre Ménard, associé senior chez MÉNARD, MARTIN Avocats, dirige un cabinet qui se spécialise exclusivement en droit de la santé, dans la représentation et la promotion des droits des usagers du système de santé du Québec. Son cabinet s’occupe de près de la moitié des poursuites intentées en responsabilité médicale et hospitalière devant les tribunaux québécois.

Michèle DIONNE : Directrice de la protection de la jeunesse (DPJ) et directrice provinciale au Centre jeunesse de Montréal-Institut universitaire depuis 2008, madame Dionne œuvre depuis 32 ans auprès des enfants et des familles en difficulté.

Yves CASGRAIN : Auteur du blogue L’anti-sectaire, il a été recherchiste pour Info-Secte de 1985 à 1994. Il a travaillé à son compte de 1994 à 2000. Son rôle était d’aider les victimes, de donner des conférences et de faire des interventions médiatiques en lien avec le sujet. Son expertise lui permet, encore aujourd’hui, de venir en aide aux victimes qui le contactent et d’intervenir auprès des médias même s’il ne s’agit plus de son occupation principale.

Lorraine DEROCHER, sociologue, est présentement chercheure postdoctorale au Centre de recherche sur l’enfance et la famille (CREF) de l’Université McGill. Auteure de Vivre son enfance au sein d’une secte religieuse : comprendre pour mieux intervenir et Intervenir auprès de sectes religieuses en protection de la jeunesse - Un défi (Presses de l’Université du Québec), elle s’intéresse particulièrement aux enfants élevés au sein de groupes sectaires. Elle donne régulièrement des formations et des conférences sur le sujet aux psychologues, policiers, travailleurs sociaux et agents de pastorale. »

Céline CASTILLO: Psychologue formée à l'Université de Montpellier et à l'UQÀM, elle a travaillé dans des milieux publics notamment en pédopsychiatrie. Elle enseigne aussi tant en formation continue, notamment en technique à l’enfance, qu’au niveau universitaire.

Vidéos

Les incontournables

  • Pas d'incontournable