Accompagner, c’est être disponible

Pour Alexandra Sawidei, il est important d’être toujours disponible pour sa meilleure amie. Ensemble, elles savent que pour se sortir d’une crise d’anxiété, rien n’est plus efficace que de faire… le clown!

Amies depuis le Cégep, Alexandra et Élisabeth se comprennent sans se parler. Elles souffrent toutes deux de troubles anxieux, mais à différents degrés.

 

Elles ont développé leur complicité à l’école et l’ont consolidée en cohabitant ensemble pendant une période de leur vie. Elles gravitent aussi dans le même univers professionnel, soit la télévision et le cinéma. Alors qu’Alexandra travaille en costume, Élisabeth est monteuse. Au fil du temps, elles ont été témoins des bons et moins bons moments de l’autre. Ainsi, lorsqu’une crise survient, elles savent comment agir et ont développé leurs réflexes.

 

Alexandra se considère moins anxieuse qu’Élisabeth, mais l’anxiété qu’elles partagent lui permet de mieux comprendre et de savoir quoi faire pour aider sa meilleure amie.

 

Élisabeth est consciente de l’importance d’une routine dans sa vie pour avoir des repères au quotidien, mais n’y parvient pas toujours. Alexandra est présente pour l’aider là-dedans.

 

Leur relation n’est pas simplement basée sur leur anxiété. Au contraire! Elles passent beaucoup de temps ensemble et l’humour occupe une très grande place dans leurs échanges.

Mon premier réflexe c’est d’aller vers elle, de voir ce que je peux faire, d’être là, écouter.

À qui nous fait-elle penser?

Accompagner est une thématique qui revient énormément dans la série Au secours de Béatrice. Plusieurs personnages sont présents les uns pour les autres. Ils s’entraident, se soutiennent et se réconfortent.

 

La relation entre Zak et Béatrice en est un bon exemple. Tous deux souffrent de troubles à différents niveaux. Ils échangent et dédramatisent plusieurs situations.

 

Il en va tout autant pour le lien qui unit Olivier-Luc et Caroline. Ils s’entraident pour ne pas rechuter dans leur dépendance.

Alexandra | photo 3

Pistes de réflexion

  • Êtes-vous disponible pour vos proches?

  • Avez-vous une routine? Vous sécurise-t-elle?
Publicité
Publicité