Accompagner dans la découverte du trouble

Chan Tep sait depuis seize ans qu’elle aime profondément Patrick, mais ils savent depuis seulement un an qu’il est atteint de troubles anxieux.

Chan connaît son conjoint Patrick depuis l’âge de 15 ans. Ils sont aujourd’hui parents des deux jeunes filles. Ils représentent d’un point de vue extérieur une « famille parfaite ». Cependant, ils ont vécu des montagnes russes d’émotions.

 

Depuis quelques années, Chan trouvait étrange certaines réactions de son conjoint. Elle les associait à des traits de personnalités et cela était source de nombreux conflits. Ce n’est que très récemment, suite à des consultations auprès de professionnels, qu’ils ont appris que Patrick souffrait d’anxiété liée à l’argent.

 

Maintenant qu’elle est consciente du trouble de son amoureux, Chan repense aux choix et aux actions qu’elle a posés dans sa vie; ils ont sauté à pieds joints dans l’achat d’une maison… Elle a quitté un emploi stable pour s’accomplir davantage professionnellement… Elle le dit aujourd’hui : si elle avait su, elle aurait ajusté son comportement.

 

Elle soutient désormais son conjoint dans ce cheminement qui est un défi de tous les instants.

D’être capables juste de s’en parler ouvertement ça peut aider, surtout que tu aimes l’autre.

À qui nous fait-elle penser?

Accompagner est une thématique qui revient énormément dans la série Au secours de Béatrice. Plusieurs personnages sont présents les uns pour les autres. Ils s’entraident, se soutiennent et se réconfortent.

 

La relation entre Zak et Béatrice en est un bon exemple. Tous deux souffrent de troubles à différents niveaux. Ils échangent et dédramatisent plusieurs situations.

 

Il en va tout autant pour le lien qui unit Olivier-Luc et Caroline. Ils s’entraident pour ne pas rechuter dans leur dépendance.

Chan | photo 1

Pistes de réflexion

  • Est-ce que l’anxiété est un trait de personnalité?

  • Comment aider quelqu’un quand on ne sait pas ce qu’il vit?
Publicité
Publicité