Accompagner les uns pour mieux aider les autres

La relation entre Martine Landry et sa fille de 21 ans en est une de confiance, minutieusement bâtie depuis l’enfance. Cette relation a aussi permis à cette mère, orthopédagogue, de faire évoluer les mentalités, les ressources et les outils mis à disposi

Martine a adopté Maude à l’âge de 9 mois. Rapidement, elle a remarqué les tendances anxieuses de sa fille qui fut par la suite diagnostiquée d’un trouble d’anxiété généralisée.

 

À l’adolescence, Maude ne voulait plus suivre les règles familiales et ressentait un besoin de liberté. Elle a donc quitté le nid familial. Sans briser leur lien de confiance, Martine l’a laissé apprendre l’autonomie, parfois difficilement, mais de façon résiliente. Aujourd’hui, toutes deux fréquentent le même établissement scolaire : l’une pour y travailler et l’autre pour y poursuivre ses études.

 

Les épreuves que Martine a vécues avec sa fille l’ont amené à chercher des conférences et des livres pour l’aider à s’outiller au quotidien. Rapidement, ses ressources lui ont autant servi à la maison qu’au travail.

 

Martine occupe désormais un poste d’orthopédagogue au Collège Lionel-Groulx. Depuis son arrivée, elle a remarqué une augmentation notable des demandes de suivi. Les jeunes, souffrant notamment d’anxiété, viennent de plus en plus chercher de l’aide. C’est pourquoi un centre a été mis sur pied à même l’établissement d’enseignement pour accompagner les étudiants. 

Lâcher prise, quand on voit notre enfant faire des mauvais choix, par anxiété, par fuite ou par manque de concentration, par impulsivité, c’est difficile.

À qui nous fait-elle penser?

 

Pour certains personnages de la série Au secours de Béatrice, accompagner est une vocation.

 

Pensons à Ginette « Gin » qui, d’un côté, a toujours été présente pour Béatrice et sa mère puis, de l’autre, donne des ateliers à son travail pour aider les personnes âgées.

 

Il y a aussi Jean-Gilbert qui en plus d’être présent pour ses collègues et ses patients a donné beaucoup de temps à un organisme venant en aide aux gens souffrant du VIH et à leurs proches.

Martine | photo 3

Pistes de réflexion

  • Entre 17 et 21 ans, quels sont les changements qui entrainent de l’anxiété?

  • Auriez-vous aimé avoir des ressources d’aide dans votre environnement scolaire?

Publicité
Publicité