Publicité

Ça finit bien la semaine

Vendredi 19h

  Ça finit bien la semaine  

 

 

À 51 ans, Joël Legendre a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure, celle de l’humour. Si son chemin l’a logiquement mené à son one-man show, la route ne s’est pas fait sans heurts. Avec beaucoup de transparence et de vérité, Joël revient sur sa jeunesse marquée par la honte de se sentir différent des autres, sur le déséquilibre qui caractérisait sa vie d’avant et sur le rôle primordial de ses enfants qui l’ont littéralement sauvé lors des épreuves qui ont marqué son parcours. Et impossible de recevoir Joël sans lui faire faire des imitations qui ont fait crouler de rire l’audience en studio…

Après 25 ans de carrière et 10 ans de Vlog, il était plus que temps pour Julie et José de recevoir Dominic Arpin en studio ! Les animateurs fouillent dans son passé pour découvrir qu’il ne se prédestinait absolument pas à une carrière dans les médias, lui qui a été élevé sur une ferme et qui a fait l’armée ! Après une discussion enflammée sur sa passion pour un certain jeu vidéo, on le ramène à sa vie de fermier grâce à un jeu qui a marqué notre enfance.

Cette année, Guylaine Tanguay a eu envie de se faire un cadeau : chanter le répertoire de Céline. Son rêve a beau s’être réalisé, en cours de route, elle s’est elle-même trouvé pas mal effrontée de s’attaquer à un tel monument, surtout quand Maman Dion elle-même est allée assister à son spectacle ! Il est aussi question de la jeunesse difficile de Guylaine : comment elle a trouvé du réconfort auprès de sa grand-mère et comment, après avoir réussi à sauver sa famille, elle-même s’est mise à couler jusqu’à envisager la mort comme solution.

Jérôme Couture, Yvan Pedneault, Pascal Dufour et Renée Wilkin ont beau avoir une carrière bien remplie, ils ont tous accepté avec beaucoup d’enthousiasme d’embarquer dans Britishow, un spectacle qui rassemble les grands succès de la musique britannique. Après un cocktail fait sur mesure pour l’occasion, ils nous offrent une performance endiablée du hit Dancing in the street.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Les incontournables

  • Pas d'incontournable