Lundi au Dimanche 

6h00 à 10h00

Cuba : l’après Irma

L’ouragan Irma qui s’est abattu sur les Caraïbes les 8 et 9 septembre a fait peur à beaucoup de gens cet automne, mais rassurez-vous : tous les vols sont maintenant revenus à la normale partout au pays et toutes les différentes destinations touristiques sont prêtes à accueillir les voyageurs. Les routes sont fonctionnelles et il n’y a plus de problèmes d’eau, d’électricité ou de télécommunication. Le gouvernement du Canada a aussi retiré l’avis disant d’éviter tout voyage non-essentiel à Cuba du site Voyage.gc.ca. On peut s’y rendre en toute quiétude!

 

Les Cubains ont travaillé très fort dès le lendemain du passage d’Irma pour effacer ses traces et même, dans certains cas, améliorer les installations. Il ne faut pas oublier que le tourisme est la première industrie de l’île et qu’environ 333 000 emplois en dépendent de manière directe ou indirecte. Le ministre du tourisme a d’ailleurs rappelé aux médias que la meilleure manière d’aider les Cubains à la suite d’un pareil drame est de venir en vacances sur l’île.

 

VARADERO

 

Je suis allée passer quelques jours à Varadero, la station balnéaire la plus populaire au pays, à la fin du mois d’octobre pour avoir un aperçu de l’état des lieux. Varadero avait subi des dommages, mais dans une moindre mesure que les Cayos. J’étais logée avec ma fille de 11 ans à l’hôtel Iberostar Varadero.  Nous avons constaté certains dégâts comme le théâtre, qui doit être reconstruit, mais rien pour s’empêcher de profiter de ses vacances. L’hôtel était très confortable et on a très bien mangé. Bon point pour ceux qui cherchent à être dépaysés : j’ai entendu l’accent québécois seulement deux fois pendant le séjour au Iberostar Varadero. L’hôtel semble surtout prisé des Européens.

 

Nous sommes aussi allées nous promener dans la ville de Varadero, en plus d’explorer les environs de l’hôtel. Les marchés d’artisanat accueillaient les touristes comme à l’habitude. Nous nous sommes déplacées grâce au système d’autobus rouges (pour 5 CUC, soit un peu plus de 6 $CDN, on peut se déplacer autant qu’on veut en une journée), qui compte de nombreux arrêts. Bien sûr, on voit encore quelques arbres cassés ou déracinés ici et là et les travaux ne sont pas terminés à 100%, mais très franchement, à part ça, on ne voit pas la différence.

 

Pour ce qui est des plages, j’ai discuté avec des gens sur place qui m’ont dit qu’elles ont été améliorées par Irma dans certains secteurs. Au moins un point positif!

 

AILLEURS SUR L’ÎLE

 

Les vols sont maintenant tous rétablis dans les Cayos (Cayo Coco, Cayo Santa Maria…), qui avaient été durement touchés par Irma. Tous ceux qui ont pu s’y rendre ont remarqué deux choses : 1- plusieurs hôtels ont profité de l’occasion pour améliorer les lieux en plus de reconstruire et 2- les plages ont gagné du terrain, et pas qu’un peu : à Cayo Coco, on parle de 8 mètres de plage de sable blanc supplémentaires!

 

Un reportage publié dans La Presse mentionnait que les employés des hôtels, qui se sont retrouvés sans travail, ont été embauchés pour la reconstruction. Il y avait même des équipes de nuit! Le gouvernement a payé un surplus aux employés afin que la reconstruction se fasse rapidement. Environ 5000 personnes à Santa Maria et 4000 à Cayo Coco se sont relayées 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 au cours des semaines suivant l’ouragan. Il faut dire que le tourisme reste l’une des sources de revenu les plus importante à Cuba.

 

La nature aussi s’est rapidement remise au boulot. Les feuilles avaient été balayées par les vents violents, mais il a suffi de quelques jours de pluie pour qu’elles repoussent.

 

1001 MANIÈRES D’EXPLORER CUBA

 

Ce qui est génial avec Cuba, c’est qu’on peut y retourner plusieurs fois et qu’il y aura toujours des choses à découvrir. Je vous ai déjà parlé de mon amour incommensurable pour La Havane, notamment sur les traces de l’écrivain Ernest Hemmingway, et des multiples possibilités de thématiques à explorer. J’avais beaucoup aimé Santiago de Cuba, aussi, il y a quelques années.

 

La formule «tout compris» reste bien sûr la plus populaire, mais on peut aussi loger chez l’habitant (les casa particulares). L’île compte également de nombreux sites UNESCO (http://whc.unesco.org/fr/etatsparties/cu). La Vieille Ville de La Havane et son système de fortification en font partie. La culture sera d’ailleurs sans doute la thématique de mon prochain séjour à Cuba. Les plages sont magnifiques, mais les richesses culturelles le sont tout autant! J’ai très envie de découvrir Trinidad, au centre de Cuba, notamment.

 

Pour ceux qui souhaitent opter pour la solution la plus simple et cherchent surtout à se reposer, les forfaits tout compris restent l’option privilégiée. En 2016, j’ai eu l’occasion de tester le Forfait Duo de Transat (https://www.transat.com/fr-CA/reserver/forfait/duo), qui permet de passer quelques jours à La Havane et quelques jours à Varadero et j’avais adoré.

 

Cette fois-ci, je suis allée fouiner dans la Collection Famille puisque je voyageais avec ma fille de 11 ans. C’est une bonne idée d’aller jeter un coup d’œil aux hôtels sélectionnés puisqu’ils correspondent aux besoins de la cible. Dans le cas de la Collection Famille (https://www.transat.com/fr-CA/experiences/vacances-famille), on est sûrs qu’il y aura des activités pour les enfants ET les ados, un miniclub et certains avantages. Les enfants sont même parfois logés gratuitement.  Comme je voyageais seule avec ma fille, je me suis surtout attarder à la section «Parent solo» (https://www.transat.com/fr-CA/experiences/vacances-famille/parent-solo). Bref, ce sont de belles options pour les gens qui ne veulent pas se casser la tête.

 

QUELQUES INFOS PRATIQUES

 

Quelques infos pratico-pratiques en terminant : plusieurs se demande ce qui se passe avec le WiFi. Il fonctionne dans certains hôtels et lieux publics à l’aide d’une carte qu’on doit se procurer sur place (ça coûte 2 CUC pour une heure de WiFi).  Le hic, c’est que ça ne fonctionne pas toujours sur des appareils récents. Je ne suis pas arrivée à me brancher avec un iPhone 6s à l’hôtel, mais ma fille oui, avec un modèle plus ancien.

 

Bref : débranchez-vous, vous profiterez encore plus des charmes de l’île!

 

À lire également :

• Cuba se relève, La Presse, 3 novembre 2017 : http://www.lapresse.ca/voyage/destinations/amerique-latine/cuba/201711/03/01-5142248-cuba-se-releve.php

• Cuba après l’ouragan Irma, Le Devoir, 4 novembre : http://www.ledevoir.com/plaisirs/voyage/511857/tourisme-cuba-apres-l-ouragan-irma

• Feu vert à Cuba, La Presse, 5 novembre 2017 : http://www.lapresse.ca/voyage/nouvelles/201711/03/01-5142293-feu-vert-pour-cuba.php

• Le tourisme poursuit son envolée à Cuba, Le Journal de Montréal, 7 novembre : http://www.journaldemontreal.com/2017/11/07/le-tourisme-poursuit-son-envolee-a-cuba-1

• 16 choses à savoir si vous planifiez un voyage à La Havane : https://www.taxibrousse.ca/2016/01/21/choses-a-savoir-si-vous-planifiez-un-voyage-a-la-havane/

• La Havane, visite vidéo de deux minutes : https://www.taxibrousse.ca/2016/02/14/la-havane-visite-video-en-deux-minutes/

• La Havane, premières impressions : https://www.taxibrousse.ca/2016/01/20/la-havane-premieres-impressions/

• Où manger à La Havane : https://www.taxibrousse.ca/2016/01/30/ou-manger-a-la-havane/

Publicité

Suivez-nous

Publicité
Publicité