Lundi au Dimanche 

6h00 à 10h00

Le premier emploi d'été

Premier emploi; parlons d’argent avec nos enfants

 

Apprentissage essentiel lorsque le compte en banque commence à se remplir (ou justement, pour éviter que ne se vide plus qu'il ne se remplit), la gestion financière peut sembler parfois tout un casse-tête.

  

Pour apprendre aux enfants à épargner et à gérer un budget, voici un truc simple et facile. Trois pots font office de banque, un pour l’épargne, un pour les dépenses personnelles et un autre pour les dons. En donnant de l’argent de poche aux enfants, on répartit également l’argent dans les pots.

Quand ils sont très jeunes, on subvient à tous leurs besoin, à quel moment est-ce qu’on les implique dans les dépenses et où trace-t-on la ligne entre je paie tout, tu paies une partie ou tu défraies tous les coûts? 

L’argent est souvent un sujet tabou dans les familles. Mais comme on ne nous montre pas vraiment à gérer un budget à l’école, il faut bien le faire à la maison.

L’économiste, Alexis Gagné propose d’inclure les adolescents dans les gros achats que la famille doit faire.

 

Trucs pour étoffer un cv quand on n’a aucune expérience…

Même si vous n'avez pas grand-chose à y détailler, il est important d'en soigner autant la forme que le fond de votre cv. Accordez donc autant d'importance à la présentation qu'à l'orthographe et détaillez précisément votre parcours scolaire.

Pour les jeunes parlant plusieurs langues : Inutile de préciser que la maîtrise d'une ou plusieurs langues vivantes est aujourd'hui un véritable atout, ce dans la majorité des secteurs d'activité. Soignez-donc particulièrement la rubrique " Langues vivantes " et spécifier votre niveau en utilisant l'échelle de valeur " scolaire ", " courant " ou " bilingue ". Sans expérience, la rubrique " compétences " est particulièrement importante elle-aussi. Elle permet de mettre en avant son savoir-faire en informatique ou dans tout autre domaine et de se démarquer des autres candidats. Enfin, dernière rubrique à apparaître sur un CV, celle consacrée aux " Centres d'intérêt " est souvent négligée, à tort puisque c'est celle qui reflète le plus votre personnalité. Pour des candidats particulièrement sportif, créatif ou impliqué dans l'humanitaire, elle s'avère en effet une véritable mine de renseignements pour le recruteur, pouvant même permettre, à profils équivalents, de faire la différence.

 

Quelques conseils :

1. Dans le cas d’un premier emploi, 1 page suffira; sinon, 2 à 3 pages maximum (8 ½ X 11)

2. Idéalement, mettre sur une clé USB afin de pouvoir facilement y ajouter de nouvelles informations ou faire des modifications

3. L’impression du C.V. doit être foncée et le caractère doit être assez gros afin d’en faciliter la lecture. Faire des photocopies très claires

4. On peut brocher le C.V. et on ne le plie pas

5. On ne signe pas et on ne date pas un C.V., mais on le fait pour la lettre de motivation

6. Bien réviser ou faire réviser son C.V. par une autre personne pour corriger les fautes de français ou d’inattention

 

Les barêmes à respecter pour un premier emploi

 

Selon les plus récentes données à ce sujet, Statistique Canada relève que 31,2 % des 15-17 ans travaillent pendant l’année scolaire, alors que 45,9 % des jeunes de 18 à 24 ans sont à l’emploi pendant cette même période. L’été, cette proportion grimpe à 55,2 % pour l’ensemble des étudiants.

 

Les adolescents ont le droit de travailler avant 16 ans, pourvu que ce ne soit pas durant les heures de classe ou la nuit. Chez les moins de 14 ans, une autorisation écrite des parents est toutefois requise, ce qui explique que plusieurs employeurs se montrent moins enclins à engager cette catégorie de travailleurs.

 

Pour plus de détails sur les notions de lois concernant le travail des enfants :

* Travail des enfants / Commission des normes du travail du Québec * Travail / Ressources humaines et Développement des compétences Canada * Jeunes - Services Québec

 

Bénéfices d’un premier emploi d’été

 

Le fait de travailler pour gagner son argent de poche peut donner le sens des responsabilités et une meilleure notion de la valeur de l'argent. De plus, un emploi qui s'ajoute à l'agenda d'un ado le force à mieux gérer son temps, à planifier de faire ses travaux scolaires un peu plus à l'avance. Le fait de devoir développer une relation de confiance et empreinte de respect avec un employeur, des collègues et parfois avec le public peut amener l'ado à développer certaines habiletés sociales et à le libérer d'une certaine gêne qu'il pouvait avoir avec les adultes.

L'adolescent apprendra également certaines habiletés concrètes de travail, comme celle de compter de l'argent, de faire des dépôts, de classer des documents, de bien s'organiser pour travailler plus efficacement... Sans compter le fait qu'un emploi peut lui apprendre les bonnes valeurs reliées au travail : être ponctuel, être fiable, être courtois...

 

Continuer l’emploi une fois les classes débutées ?

 

Certains ados pourraient avoir besoin d'être guidés par leurs parents un certain temps avant de faire cet apprentissage, faute de quoi l'emploi pourrait avoir une influence sur leurs résultats scolaires. En fait, des études démontrent que c'est lorsque le temps passé au travail dépasse les 15 à 20 heures par semaine que les retombées négatives commencent à se faire sentir, notamment au chapitre de la motivation et des résultats scolaires.

  

Conseils pour cette situation :

- Écrivez un horaire typique d'une semaine pour y bloquer des cases horaires pour le temps passé en classe, celui nécessaire aux devoirs et à l'étude, un nombre d'heures minimal pour le sommeil, et pour toute autre activité que vous jugez plus importante qu'un emploi. Les espaces restant libres dans l'horaire pourront être consacrés à l'emploi, à condition que cela ne dépasse pas les 15 à 20 heures par semaine.

- Faites savoir à votre ado que gagner son argent, c'est bien, mais que sa priorité devrait être ses études.

- Entendez-vous avec lui sur des résultats scolaires minimaux à atteindre par matière. L'idée n'est pas de lui faire subir une pression de performance, mais il est prouvé qu'établir des objectifs réalistes en fonction de son potentiel peut motiver un jeune à fournir les efforts nécessaires.

- Si les résultats scolaires baissent en deçà de ces objectifs, discutez avec votre ado d'une remise en question de son horaire et de la quantité de temps consacré à son emploi (ou aux activités sociales... les adolescents ayant parfois tendance à exagérer de ce côté!).

Publicité

Suivez-nous

Publicité
Publicité