Lundi au Dimanche 

6h00 à 10h00

Suggestions lecture du 16 juin

1. Bitna, sous le soleil de Séoul            

J.M. Le Clézio

Stock

 

Bitna, étudiante coréenne d’à peine dix-neuf ans doit se débrouiller pour survivre. On lui propose de raconter des histoires à une femme gravement malade, Salomé, qui lutte contre la douleur quotidienne. Des infirmières s’occupent bien d’elle, mais ce sont les récits si fantaisistes de Bitna qui lui permettent d’oublier sa condition. Ils lui permettent de confondre la réalité et l’imaginaire à travers des fables où roucoulent des pigeons, où une certaine Kitty est porteuse de mystérieux messages, où une fillette perçoit des choses que personne ne peut voir…

 

Ce roman d’une extrême poésie nous offre deux magnifiques portraits de femmes d’une dignité émouvante, où la tendresse côtoie la cruauté, où la modernité de la vie urbaine n’efface jamais le goût des légendes.

 

2. Bleu de Delft     

Simone van der Vlugt

Philippe Rey

 

De Rijp, 1654. Catrijn s’empresse de fuir ce village de la campagne néerlandaise pour tenter sa chance à la ville. Elle veut échapper à tous ceux qui pensent qu’elle a tué son mari. Elle débarque à Amsterdam où elle travaille comme bonne jusqu’à ce qu’un témoin de son passé surgisse dans cette ville qu’elle quitte aussitôt pour Delft où son talent pour la peinture lui permet d’être engagée dans une faïencerie. Et être formée par un ami de Vermeer. Qui l’encourage dans ses essais pour mettre au point le célèbre bleu de Delft…

 

Des intrigues amoureuses, des périls constants, une passion enivrante pour la peinture, l’histoire fabuleuse de la faïence, le personnage d’une femme déterminée à réussir dans un monde d’hommes : tout concourt à faire de ce roman un petit bijou de grâce et d’intelligence.

 

3. Blue Light Yokohoma   

Nicolas Obregon   

Calmann Lévy

 

Iwata nouvellement arrivé au Tokyo Metropolitan Police Department n’y est pas le bienvenu, mais il s’en fout. Tout ce qui compte pour lui, c’est de comprendre pourquoi une famille coréenne a été décimée. Et ce que signifie le soleil noir dessiné sur les lieux du massacre. Que symbolise-t-il? Quel message le meurtrier veut-il transmettre? À qui?

Avec sa coéquipière Sakai, ils commencent à peine à enquêter sur cette tuerie lorsque le psychopathe fait une autre victime, lui arrachant également le cœur. Jusqu’où ira ce fou? Comment l’arrêter?

 

À travers la quête de la vérité qui anime Iwata au sombre passé et grâce à l’ambiance étrange qu’il crée avec beaucoup de subtilité, l’auteur nous offre un polar prenant et nous emmène à découvrir l’envers d’une société mystérieuse. Très noir, vénéneux, formidable!

 

4. L’appât

Daniel Cole        

La bête noire/Robert Laffont

 

Accroché dans des filins suspendus entre les piliers du pont de Brooklyn, le corps d’un homme au torse mutilé : le meurtrier y a gravé le mot «appât». Pour qui? Pour quoi? FBI et CIA s’unissent pour tenter de découvrir l’auteur de ce sacrifice qui semble avoir un lien avec un tueur en série qui a défrayé les manchettes des journaux…en Angleterre. Où de nouvelles victimes sont bientôt retrouvées, portant toutes le terrible message.

 

Emily Baxter, au New Scotland Yard devra faire équipe avec ses homologues américains pour comprendre quelles motivations animent le très habile psychopathe qui tue sur leurs territoires. Mais qui ne peut pourtant pas être à deux endroits à la fois…

 

Des images qui choquent, des personnages bien campés, des répliques très loin de la langue de bois, une montée d’adrénaline à chaque nouveau crime : un thriller qui ne manque surtout pas de punch!

 

5. Une bonne intention    

Solène Bakowski

Ed. Bragelonne

 

Mati a neuf ans et pleure sa mère récemment décédée. Ce n’est pas son père qui la réconfortera, s’enlisant lui-même dans la douleur, reprochant à la fillette de ressembler à la disparue. Sa grand-mère essaie de les aider, mais Mati sent confusément qu’entre elle et sa mère, l’entente était loin d’être cordiale. C’est Rémi qui croise sa route qui saura écouter son chagrin. Rémi avec qui elle disparaîtra. Où est-elle passée? se demandent les enquêteurs. Et les lecteurs! Car on s’attache immédiatement à cette gamine bouc-émissaire de toutes les jalousies familiales, des non-dits, des amours malsaines : comment Mati pourra-t-elle échapper à toutes ces bonnes intentions qui virent au cauchemar?

 

Écrit dans un style nerveux où se multiplient les rebondissements, ce polar se lit très vite!

 

6. La gardienne du musée   

Simon Boulerice/Lucie Crovatto  

La Bagnole

 

Madame Morose est gardienne de musée et même si elle doit parfois faire des remontrances aux visiteurs, elle adore son travail. Elle aime être entourée de beauté. Et particulièrement un certain portrait qui lui fait un peu oublier sa solitude, à qui elle se confie…

 

Elle n’est pas la seule à être fascinée par ce portrait, un petit garçon portant un foulard rouge s’installe souvent devant le tableau pour le contempler.

 

Cette histoire émouvante, délicate, ciselée comme une œuvre d’art et les illustrations d’une grande finesse, très expressives qui ressuscitent des œuvres célèbres nous donnent envie de pousser illico les portes d’un musée pour y découvrir des trésors…et peut-être un ami?

 

7. Le best off, 125 recettes du barbecue  

Jamie Purviance

Larousse

 

Qui dit été, dit barbecue! On retrouve enfin ce goût fumé unique à  travers ces 125 recettes qui explorent les plats préférés des Américains, tels les burgers texans, les hot dogs comme à Chicago (dans un pain aux graines de pavot), le faux-filet new yorkais au poivre noir et raifort, mais également des mets du monde entier comme les côtes d’agneau aux épices marocaines, la tagliata de bœuf à la roquette, le porc teriyaki, le poulet satay, les magrets de canard fumés au thé ou les brochettes de saumon sauce coco-curry rouge ou le steak d’espadon à la caribéenne. Sans oublier des propositions de légumes pour accompagner tous ces délices et quelques desserts pour les becs sucrés.

 

Des conseils, des astuces pour réussir vos cuissons précèdent toutes ces recettes qui donnent envie d’inviter les copains pour trinquer aux beaux jours!

Publicité

Suivez-nous

Publicité
Publicité