Lundi au Dimanche 

6h00 à 10h00

Suggestions lecture du 21 avril

1. Entre deux mondes    

Olivier Norek      

Michel Lafon

 

Fuyant la Syrie, Adam espère rejoindre sa femme et sa fille qui sont parties par bateau vers Calais. Mais quand il arrive dans le plus grand bidonville de l’Europe, ni Nora, ni Maya n’y sont. Ont-elles péri en mer ou sont-elles toujours vivantes? Adam ne peut qu’attendre. Et comprendre que ce camp où vivent 10,000 personnes provenant des endroits les plus dangereux de la terre, est un lieu où tout est permis, les policiers ne s’aventurant pas au cœur de la Jungle. Pourra-t-il survivre? Protéger le garçonnet qu’il a sauvé d’un violeur, qui s’est attaché à lui? S’entendre avec le lieutenant Bastien Miller?

Dès les premières lignes, le lecteur pénètre au cœur des ténèbres, tétanisé par la vérité qu’il devine derrière ces mots qui disent l’indescriptible chaos que vivent ces réfugiés et les habitants de cette ville dont le visage a changé à jamais. Des personnages bouleversants, nuancés, une intrigue palpitante, un style nerveux : adrénaline garantie!

 

2. Boréal             

Sonja Delzongle       

Denoël

 

Janvier 2017 : une équipe de huit scientifiques découvre au Groëland des centaines de cadavres de bœufs musqués pétrifiés dans la glace. À quand remonte l’hécatombe? Quelles informations peut-on obtenir de tous ces cadavres? Pour leur faire livrer leurs secrets, le chef de la mission demande l’aide d’une spécialiste des phénomènes de morts en série, Luv Svendsen qui comprend rapidement que la situation est cent fois pire que tout ce qu’elle avait pu imaginer. Dès son arrivée, un membre de l’équipe disparaît. Puis un autre…

 

Des mensonges, des trahisons, des rivalités : un huit-clos est toujours inquiétant, mais l’angoisse est ici décuplée par l’enfer de glace où évoluent les personnages, où les menaces des attaques d’ours polaires rivalisent avec l’éventualité d’une catastrophe écologique. Écriture rigoureuse, intrigue très solide : absolument dépaysant!

 

3. Le suspendu de Conakry    

Jean-Christophe Rufin     

Flammarion

 

Il a chaud, le consul de France en Guinée. Très chaud, mais Aurel Timescu s’entête pourtant à porter un costume trois pièces qui, croit-il à tort, lui confère une certaine dignité. Il sait qu’on se moque de lui dès qu’il a le dos tourné et il boit du vin blanc et joue du piano en attendant d’être muté ailleurs. Il est mélancolique, Timescu, mais un meurtre le détourne de son spleen : qui a assassiné puis suspendu au mat d’un voilier son propriétaire? Pourquoi le criminel a-t-il voulu signer cet acte de manière si spectaculaire? Aurel Timescu veut découvrir la vérité. Y parviendra-t-il?

 

Un décor méconnu, des hommes héroïques, une jeune femme en péril, de l’humour et des trafics en tous genres suffiraient à la réussite de ce roman, mais c’est Aurel Timescu qui restera dans nos mémoires, incroyable personnage, tenace, lucide, loufoque et dont le cœur s’emballe très vite. Un phénomène!

 

4. Une femme que j’aimais    

Armel Job    

Robert Laffont

 

Dans une petite ville de Belgique, Adrienne fascinait tous les hommes qui croisaient son chemin. Dont son neveu Claude qui après avoir fait la découverte brutale de sa mort se rappelle les propos qu’elle lui avait tenus peu de temps avant son décès. Adrienne avait un secret à lui confier… Il a eu tort de ne pas la questionner alors et cherche à savoir ce que sa tante a gardé pour elle. Sa quête de la vérité l’emmène à découvrir, en retrouvant des témoins de son passé,  qui était véritablement cette femme qu’il admirait tant.

En exposant avec beaucoup d’acuité les méandres de l’âme humaine, Armel Job signe un thriller psychologique d’une grande profondeur, riche de saisissants portraits, nimbé de mystères qui captivent le lecteur jusqu’à la toute dernière ligne.

 

5. Natalia Z.      

Chantal Garand       

Annika Parance Editeur

 

Oslo 1945, Natalia Z. accouche d’un garçon qui est confié rapidement en adoption. Soixante ans plus tard, celui-ci entame des recherches pour connaître ses origines. À sa grande surprise, Tollef apprend que sa mère a quitté la Norvège pour s’installer au Canada. Il décide d’entrer en contact avec Natalia par l’entremise de Jeanne, une Québécoise, qui accepte de rencontrer Natalia à Chambly où elle vit depuis des décennies. De nombreuses surprises attendent Jeanne et Tollef de ce rendez-vous avec Natalia, dont le refus de parler du passé et celui de voir son fils.

Inspiré de faits réels, ce roman mêle adroitement l’intime et l’universel, explore les motivations des personnages, expose leurs doutes, leurs maladresses et nous dévoile les exactions commises en Norvège durant la Deuxième Guerre mondiale. Des pans de l’Histoire à travers le parcours d’une résiliente…

 

6. 160 rue Saint-Viateur ouest    

Magali Saoves       

Mémoire d’encrier

 

Mathis Blaustein, Juif hassidique mis au ban de sa communauté pour cause d’homosexualité est lieutenant à la Sûreté du Québec et constate en arrivant sur une scène de crime que le corps de la victime est couvert de pustules. Il réfute la thèse du suicide ou de l’accident et cherche à élucider le mystère de cette mort étrange : qui a souhaité la disparition de l’ingénieur Georges Jalabert? Son ex? Son employeur? Un rival? En examinant chaque aspect de la vie de cet homme obsédé par ses recherches scientifiques, Blaustein est curieusement confronté aux histoires de sa propre famille.

Une intrigue compliquée qui dévoile des aspects d’une culture méconnue à travers le personnage attachant de Mathis Blaustein, courageux, complexe, pétri de doutes, écartelé entre son passé et son présent. 

 

7. Le meilleur moment/le pire moment    

Andrée Poulin/Philippe Béha   

La Bagnole

 

Quel est le meilleur moment pour être amoureux? C’est quand il pleut. Et le meilleur moment pour imiter le kangourou, c’est quand il fait le fou. Et celui pour recevoir un gros câlin, c’est quand on a un gros chagrin. Mais les pires moments peuvent succéder aux meilleurs…Le pire moment pour perdre ses lunettes, c’est quand on joue à la cachette et pour rencontrer une mouffette, c’est quand on roule à bicyclette. Puis les meilleurs moments reviennent encore et encore car on ne peut résister à l’envie de retourner cet album tête-bêche pour découvrir tous les moments cocasses qui s’offrent en rimes faciles à retenir et en illustrations très pimpantes!

 

8. Simplement BBQ, 110 recettes du Journal de Montréal       

Ed. du Journal de Montréal

 

Difficile à croire cette semaine, mais les jours d’été où les fumées odorantes qui s’échappent du BBQ et titillent nos papilles reviendront…Et ces 110 recettes précédées de conseils judicieux, de propositions de marinades, de « rub », de sauces plairont aux gourmands : saumon à la moutarde, brochettes d’éperlans à l’orange, saucisses à hot-dog farcies au piment fort et au cheddar, T-bone à la toscane, filet de bœuf épicé au café, camembert grillé, salade de nouilles soba aux crevettes, burgers et brochettes en tous genres, légumes pour tous les goûts et les inévitables guimauves, cuites avec des fraises.

Publicité

Suivez-nous

Publicité
Publicité