Lundi au Dimanche 

6h00 à 10h00

Vacances et perte d'acquis chez les jeunes

La perte des acquis des enfants l’été

L’été, c’est les vacances pour tout le monde, incluant les enfants. Toutefois, avec l’arrêt des classes, les apprentissages se font moins fréquents, et les enfants peuvent perdre jusqu’à 40% de leurs acquis durant la période estivale, ce qui rend la rentrée scolaire plus difficile. Pendant ces mois de vacances, comment peut-on, comme parent, les encourager dans leurs apprentissages mais toujours dans le plaisir?

 

Comment éviter les pertes d’acquis

Quand arrive septembre, la plupart des élèves ont oublié une grande partie de ce qu’ils ont appris l’an passé. Les professeurs ont beaucoup de rattrapage à faire.

Selon le résumé de 39 études (y compris trois études canadiennes) sur la perte des acquis pendant l’été, la différence dans les résultats aux tests normalisés que les élèves passent à l’automne et au printemps indique qu’en moyenne la perte des acquis pendant l’été correspond à au moins un mois d’enseignement. Elle se voit principalement :

 

* En mathématiques

Les élèves sont plus susceptibles d’oublier ce qu’ils ont appris en mathématiques car la matière est principalement apprise à l’école et non pas à la maison avec les parents.

* En lecture

 

La perte d’acquis pendant les vacances d’été survient également en lecture bien que la perte soit moins sévère car la maison est un environnent qui favorise la lecture et le développement linguistique. Les parents ont tendance à encourager leurs enfants à lire plutôt qu’à résoudre des équations mathématiques.

Les enfants de milieux favorisés peuvent faire des progrès au courant de l’été, mais les étudiants à faible revenu ont été désavantagés, parce qu’ils ont moins accès aux camps d’été, visites chez le musée, etc. Le fossé se creuse d’avantage quand arrive septembre.

Le fait de procéder à des révisions pourrait freiner le recul observé chez les élèves, tout particulièrement dans le cas des élèves vulnérables à l’échec scolaire ou en difficulté d’apprentissage.

 

Livre «Trucs lecture»

Une grande majorité des apprentissages passe par la lecture. Le livre que je vous présente (et qui a été proposé par Agathe), est «Trucs lecture» de Julie Provencher. Il fournit plus de 385 trucs simples aux parents pour intégrer des moments de lecture au quotidien avec les enfants. Elle propose entre autres de lire des informations sur la prochaine destination-vacances sur un ipad, faire lire les paroles d’une chanson d’une pochette de cd dans la voiture, ou faire lire son enfant sur un sport qu’il voudrait pratiquer.

 

Les Québécois ne sont pas tous friands de lecture :

* 49% des Québécois qui ont des difficultés de lecture, qui cherchent à éviter les situations où ils ont à lire et, lorsqu'ils parviennent à décoder une phrase, qui n'en saisissent pas le sens.

 

Et on le sait, les filles aiment plus lire que les garçons : L'ensemble des études démontre que les filles ont une attitude plus positive et lisent plus souvent que les garçons.

 

* 60% des filles disent aimer beaucoup lire

* 34% des garçons aiment lire.

 

Il y a quelques initiatives à prendre pour que notre enfant y trouve du plaisir.

 

«Croque-livres»

Il y en environ 485 Croque-livres au Québec. Vous pouvez soit acheter une boîte, ou la faire vous-même. C’est un réseau de boîtes de partage de livres destinés aux enfants de 0 à 12 ans.

 

Lancée en septembre 2014, l’initiative vise à rassembler et à engager les communautés autour du plaisir de la lecture. Adoptés et pris en charge par des organismes, des institutions, des entreprises ou encore des individus, les Croque-livres sont des points de chute qui offrent aux enfants et à leur famille un libre accès à des livres partagés.

 

Il n'est pas nécessaire de rapporter un livre pris dans un Croque-livres. Il ne s'agit pas de prêt mais bien de partage de livres.

 

Toutes les infos au croquelivres.ca.

 

Servir de modèle

 

C’est la première étape. Pour encourager son enfant à lire, il ne faut pas oublier qu’il faut servir de modèle et lire!

 

Les clubs de lecture d’été

 

En plus du livre, les clubs de lecture d’été constituent un moyen d’améliorer le rendement des élèves en lecture et de contribuer à réduire l’écart entre les élèves de milieux aisés et défavorisés. L’enfant pourra parler avec d’autres enfants des livres qu’il a lus et associer la lecture au plaisir et faire des critiques de livres.

 

Outre la lecture, il existe des trucs à votre enfant pour limiter sa perte d’acquis durant l’été, et la majorité ne nécessitent pas de grands coûts ou plusieurs heures de travail. Il s’agit d’ajouter la notion de plaisir à l’apprentissage et l’enfant ne le verra pas comme une corvée.

 

  • Cuisiner : Parfait pour mettre en pratique les compétences en mathématiques des enfants, pour lire les instructions, pour les mesures d’ingrédients appropriées, pour les additions d’ingrédient (1/2 tasse de lait et ½ tasse d’eau), et inciter l’enfant à faire des calculs.
  • Visiter un musée ou une galerie d’art : Pour les compétences en histoires ou en art, vous pouvez piquer la curiosité de votre enfant en allant passer une journée au musée, en l’encourageant à lire les panneaux et en participant aux activités éducatives.
  • Jouer à des jeux de sociétés : Plusieurs jeux de société nécessitent que l’enfant effectue des calculs. Vous pouvez jouer à des jeux qui ont des calculs de base à faire.
Publicité

Suivez-nous

Publicité
Publicité