CHAÎNES
PUBLICATIONS
TVA FILMS
BOUTIQUES
CONCOURS
NOUVELLES
Mobilité
Emploi
Logo de la chaîne TVATVA
Publicité


Plein air
Par Daniel Melançon | Vendredi 7 janvier 2011

« Skijoring »… le ski équestre

   

« Skijoring »… le ski équestre

C’était ma deuxième visite à la Ferme l’Auteuilloise de Laval. En 2009 j’étais allé y faire du Poney-luge alors qu’en décembre dernier, c’est le skijoring équestre qui m’y a conduit. Il existe un volet beaucoup plus compétitif au skijoring, mais ici à Laval, c’est le côté récréatif qui est mit de l’avant et qu’on propose depuis 2 ans. Anne Ladouceur et Jean Swenney, propriétaires de l’endroit m’ont chaleureusement accueilli dans leur ferme qui héberge 85 chevaux, des cochons, des alpagas, des cerfs rouges, des canards et des chèvres.


Un peu d’histoire

Tout d’abord il faut savoir que le terme skijöring est d’origine scandinave, et signifie « ski tracté ». Selon l’Office québécois de la langue française, on devrait plutôt l’appeler ski attelé ou ski équestre.

On retrouve les premières traces de skijoring également en Scandinavie, il y a plusieurs centaines d’années et, à l’origine, il s’agissait uniquement d’un moyen de locomotion où des rennes faisaient office de tracteur.

Le skieur remorqué par un cheval à quant à lui vu le jour principalement en Suisse au début des années 1900, Puis, vers la fin des années 40, les américains l’ont introduit en Amérique du Nord en intégrant un cavalier sur le cheval, ce qui est beaucoup plus sécuritaire et procure un meilleur contrôle.

Le sport était présent aux Jeux Olympiques d’Hiver de St-Mortizen en Suisse en 1928, comme sport de démonstration.


L’activité

Pour pratiquer ce sport, il vous faudra un cheval, un câble, des skis alpins ou une planche à neige, des lunettes de ski et des vêtements chauds. On pratique encore le skijoring avec ou sans cavalier, mais la première option est beaucoup plus fréquente. Plus le câble est long, plus c’est difficile.

Plusieurs personnes pratiquent cette activité avec un chien au lieu d’un cheval (dog joring), par contre la puissance est beaucoup moins grande.

Le skieur qui est en communication avec le cavalier peut contrôler la vitesse du cheval et passer du pas, au trot, au galop.


Skijoring de compétition

Bertrand Caron de l’Association Ski Joring Québec participe à plusieurs compétions et événements pour faire connaître le sport.

Lors des compétitions, sur une distance de 300 mètres, le skieur doit exécuter 3 sauts, attraper des anneaux et contourner des cônes dans le meilleur temps possible. Cette discipline est sanctionnée par la NASJA (North American Ski Joring Association).

C’est de plus en plus populaire et aussi excitant pour le spectateur que pour le compétiteur.

Au Québec, 2 compétitions sont au calendrier pour 2011

• les 5 et 6 février lors du Carnaval de Québec, sur les Plaines d’Abraham
• les 19 et 20 février au Parc des Chutes Dorwin à Rawdon

Allez faire un tour, c’est une belle façon de découvrir le sport.


L’Association

Le ski joring est très récent au Québec et est supporté par l’Association Ski Joring Québec, qui est affiliée à la Fédération Équestre du Québec. Une clinique à été présentée le 18-19 décembre dernier au centre de ski Val St-Come et une prochaine est prévue pour le 16 janvier au centre de ski « Ski Montcalm » à Rawdon.


Pour découvrir le skijoirng?

• Ferme l’Auteuilloise de Laval (Lieu du tournage): Le prix se situe autour de 60$ de l’heure, et on apporte ses skis. Sur réservation. 830 boul. des Mille-Iles, Laval, 450-625-5586 / 450-625-8826 www.fermelauteuilloise.com
• Association de skijoring Québec 819-424-7842 www.nesja.ca
• Fédération Équestre du Québec www.feq.qc.ca


Toutes les chroniques
plein air »

Pub

Incontournables

La Question Salut bonjour

Selon un coroner, la fatigue au volant devrait être passible d'amendes et de lourdes peines pénales comme l'alcool. Êtes-vous d'accord?

SoumettreVoir les résultats »