CHAÎNES
PUBLICATIONS
MELS
NOUVELLES
Mobilité
Emploi
Logo de la chaine TVATVA
Publicité

Astuces et Conseils

À votre santé!

27 mars 2012 | Par Geneviève O'Gleman

La Cabane à sucre et Pâques avec le diabète

 

Plusieurs personnes diabétiques se privent d'aller à la cabane à sucre… pourtant, ça fait partie de nos traditions québécoises et c'est possible de s'accorder ce plaisir sans nuire au contrôle du diabète.

Le but : ne pas débalancer sa glycémie (taux de sucre qui circule dans le sang).

Voici quelques conseils pour y arriver :

1- Allez à la cabane à sucre pour le dîner. On mange souvent moins qu'en soirée et on est plus actif après le repas.


2- Choisissez surtout des aliments qui ne contiennent pas ou peu de glucides :
• Omelettes
• Cretons
• Oreilles de crisse
• Jambon
• Saucisse
• Marinades (cornichons, betterave, oignons)

Ces aliments sont riches en gras et/ou en sel. Ce ne sont donc pas des aliments santé, mais pour un repas à la cabane à sucre, ils permettent de profiter du repas sans nuire au contrôle du diabète. Buvez beaucoup d'eau pour demeurer bien hydraté malgré ce repas salé.


3- Complétez votre menu avec quelques aliments à base de sirop d'érable, de façon à respecter le plan établi par votre nutritionniste. Vous pouvez par exemple prendre un petit bol de soupe au pois et ajouter un peu de sirop sur votre crêpe ou omelette. La plupart des personnes diabétiques pourront aussi savourer un bâton de tire sur neige. Mais il faut faire des choix. Privilégiez ce que vous aimez le plus et laissez tomber le reste.


4- Soyez prêt à renoncer à certains aliments. À elle seule, la tarte au sucre contient plus de glucides que tout un repas. Même chose pour les grands-pères dans le sirop. Ces aliments sont tout simplement trop sucrés. Mais rien ne vous empêche de voler une bouchée dans l'assiette d'un ami et de la savourer pleinement.


5- Misez sur la sortie dans son ensemble et pas uniquement sur le repas. Profitez-en pour faire une belle promenade en forêt, offrez-vous une balade en traîneau ou en calèche et amusez-vous ! La plupart des cabanes à sucre prévoient de la danse après le repas. Dégourdissez-vous les jambes et en plus, quelques rigodons vous aideront à digérer le repas.

Vous ne pourrez tout noyer sous le sirop d'érable, mais vous pourrez apprécier un bon repas en famille dans une ambiance printanière.

Exemple de menu
(pour 75 g de glucides ou 15 carrés de sucre)
• 250 ml (1 tasse) de soupe aux pois
• Quelques betteraves et cornichons marinés
• 1 carré d'omelette soufflée
• Quelques oreilles de crisse
• 2 à 3 tranches de jambon (½ cm d'épaisseur)
• 1 crêpe avec 15 ml de sirop d'érable
• 1 bâton de tire sur la neige

Pour plus de conseils, consulter le document « Manger à la cabane à sucre » de Diabète Québec :

http://www.diabete.qc.ca/html/alimentation/manger_cabane_sucre.html

_____

Pâques avec le diabète

Pâques, c'est la fête du chocolat ! Comment s'en sortir lorsqu'on est diabétique ? Voici quelques conseils…


Les chocolats sans sucre ajouté
D'abord, sachez qu'il existe du chocolat sans sucre ajouté. On le nomme aussi chocolat pour diabétiques. Son goût sucré peu surprendre, mais ce chocolat ne contient bel et bien aucun « vrai » sucre ajouté. Il a été sucré avec du maltitol, un « faux » sucre qui goûte sucré mais qui n'a que peu d'effet sur la glycémie.

Bien que la plupart des gens tolèrent bien le maltitol, il peut toutefois provoquer des diarrhées chez certaines personnes. Alors soyez vigilants la première fois que vous en consommez !

Les chocolats « pour diabétiques » contiennent autant de gras et de calories que les autres types de chocolats. Alors mieux vaut le consommer occasionnellement et savourer de petites quantités à la fois.


Le chocolat noir
Le chocolat noir à plus de 70% de cacao contient un peu moins de sucre et est donc plus facile à intégrer dans l'alimentation d'une personne diabétique.

50 g de chocolat au lait = 30 grammes de glucides
50 g de chocolat blanc = 30 grammes de glucides
50 g de chocolat noir 55% cacao = 30 grammes de glucides
50 g de chocolat noir 70-80% cacao = 22 grammes de glucides

Le but est de substituer le chocolat à un autre aliment plutôt que d'ajouter le chocolat en plus du repas.

Lorsqu'on est diabétique et qu'on veut manger du chocolat, il faut retirer d'autres types de glucides de notre repas. Par exemple, si on veut déguster 50 g de chocolat noir comme dessert (ajout de 22 g de glucides) on peut retirer 1/2 tasse de pâtes de notre plat (retrait de 22 g de glucides). Bien entendu, cette substitution doit être occasionnelle. Le chocolat ne doit pas remplacer de façon régulière les aliments nutritifs comme les fruits, légumes ou produits céréaliers !


Le chocolat au lait
À Pâques, les magasins sont envahis d'immenses lapins en chocolat au lait. Le prix est un indice de la qualité… les figurines géantes à petits prix risquent de cacher beaucoup de sucre et de mauvais gras. Pour vous sucrer le bec à Pâques, choisissez un chocolat de qualité et répartissez sa dégustation sur plusieurs jours.


Un enfant diabétique à Pâques
Pour les enfants diabétiques, pourquoi ne pas miser sur les autres aspects de la fête ? Plutôt que de recevoir plusieurs chocolats de grand-maman, de papy, de sa tante ou de son parrain… l'enfant diabétique pourrait recevoir un seul beau chocolat et d'autres petits cadeaux. Un panier de Pâques rempli de crayons, babioles et autres petits objets au goût de l'enfant, un livre ou des petits œufs en plastiques rempli de surprises feront certainement son bonheur.


Joyeuses Pâques !

 
> Retour à l'accueil Astuces et conseils
> Retour aux archives
 

Trouver une recette

J'aime

 

Abonnement Recette express

Recevez la Recette express dans votre boîte courriel chaque jour de la semaine!

 

Incontournables

Convertisseur de mesures

Poids

 
Convertir Effacer