CHAÎNES
PUBLICATIONS
MELS
NOUVELLES
Mobilité
Emploi
Logo de la chaine TVATVA
Publicité

Recettes

Recette du jour

3 février 2009 | Par Robert Trottier

Chaudrée de palourdes

 

4 portions
Préparation : 15 minutes
Cuisson : 25 minutes

 
Ingrédients

• 2 c. à tab (30 ml) de beurre
• 1 tasse (250 ml) de poireau émincé
• ½ tasse (125 ml) de céleri coupé en dés
• 1 gousse d'ail hachée
• 2 c. à tab (30 ml) de farine
• 2/5 tasse (100 ml) de vin blanc sec
• 2 boîtes de 142 g chacune de petites palourdes, non égouttées
• 4 tasses (1 L) de lait
• 1 tasse (250 ml) de crème épaisse à 15%
• 2 tasses (500 ml) de pommes de terre coupées en dés
• 1 boîte de 341 ml de maïs en grains, égoutté
• 2 c. à tab (30 ml) d'aneth frais, haché
• sel, poivre
• 2 c. à tab (30 ml) de ciboulette fraîche, hachée


 
Préparation

1. Dans une grande casserole, fondre le beurre à feu moyen et faire suer le poireau, le céleri et l'ail pendant 2 minutes, à couvert. Ajouter la farine et bien mélanger. Ajouter le vin blanc et laisser réduire pendant 1 minute. Égoutter les boîtes de palourdes dans la casserole. Ajouter le lait, la crème et les pommes de terre, porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter pendant 15 minutes ou jusqu'à ce que les pommes de terre soient cuites. Retirer la casserole du feu. Ajouter les palourdes, le maïs, l'aneth, le sel et le poivre et laisser reposer 5 minutes. Au moment de servir, garnir chaque portion de ciboulette.


___________________________


La clam chowder (chaudrée de palourdes)

Plat qui raconte l'histoire de la côte est de l'Atlantique, de Terre-Neuve à la Nouvelle-Angleterre, jusqu'à l'île de Manhattan. Un plat que les colons immigrés au Canada et aux États-Unis ont rapporté de la France et de l'Angleterre.

Chowder veut dire « chaudière » et pas pour rien. Dans la France et l'Angleterre du 16e et 17e siècles, les villageois attendaient les pêcheurs avec des chaudières, pour recevoir leur « part » des récoltes de la mer. Les femmes cuisinaient ensuite d'énormes chaudrées.

Retour dans le nouveau monde. Dans les chaudrées de palourdes de l'époque, on mettait donc les prises du jour, des palourdes, mais aussi du poisson. Et on y ajoutait ce qu'on avait sous la main : des oignons, du porc et des épices. Il y avait de nombreuses recettes.

De nos jours, les chaudrées du commerce se sont standardisées. Elles sont aussi plus épaisses, parce qu'on leur ajoute de la farine pour leur donner un aspect plus velouté.
 
> Retour à l'accueil Recettes
> Retour à la liste

Trouver une recette

J'aime

 

Abonnement Recette express

Recevez la Recette express dans votre boîte courriel chaque jour de la semaine!

 

Incontournables

Convertisseur de mesures

Poids

 
Convertir Effacer