CHAÎNES
PUBLICATIONS
MELS
NOUVELLES
Mobilité
Emploi
Logo de la chaine TVATVA
Publicité

Recettes

Recette santé

13 octobre 2009 | Par Robert Trottier

Saumon sur tombée de fèves de soya, de tomates et de cresson, vinaigrette rouge au basilic

 

4 portions
Préparation : 15 minutes
Cuisson : 20 minutes

 
Ingrédients

Filets de saumon
• 4 filets de saumon de 150 g chacun
• 1 c. à thé (5 ml) de poudre de cari
• Sel, poivre

Tombée de fèves de soya
• 1 c. à tab (15 ml) d'huile d'olive
• 4 gousses d'ail émincées
• 2 t (500 ml) de tomates italiennes en dés
• 2 boîtes de 14 oz (398 ml) de fèves de soya rincées
• 1 sac de 113 g de cresson

Chou-fleur au cari
• 4 t (1 L) de petits bouquets de chou-fleur
• 2 c. à tab (30 ml) d'huile Olys (de marque Carapelli)
• ½ c. à thé (2 ml) de curcuma

Vinaigrette rouge
• 1 ½ c. à tab (22 ml) de ketchup
• 1 ½ c. à tab (22 ml) de jus de citron
• 1 ½ c. à tab (22 ml) d'huile Olys (de marque Carapelli)
• 2 c. à tab (30 ml) de basilic frais, haché


 
Préparation

1. Préchauffer le four à 300ºF (150ºC). Couvrir une plaque de cuisson de papier-parchemin.

2. Déposer les filets de saumon sur la plaque. Saler, poivrer et saupoudrer de poudre de cari. Cuire au four pendant 20 minutes.

3. Pendant ce temps, Dans une casserole, chauffer l'huile d'olive à feu moyen-vif et faire dorer l'ail pendant environ 30 secondes. Ajouter les tomates et mélanger. Ajouter les fèves de soya, saler et poivrer. Cuire 5 minutes à couvert.

4. Placer une marguerite dans une casserole contenant un peu d'eau. Y déposer le chou-fleur et le cuire à la vapeur pendant environ 3 minutes ou jusqu'à ce qu'il soit al dente.

5. Dans un grand bol, mélanger l'huile Olys et le curcuma, saler et poivrer. Ajouter le chou-fleur et mélanger. Réserver.

6. À l'aide d'un fouet, mélanger tout les ingrédients de la vinaigrette. Réserver.

7. Retirer les grosses tiges du cresson, puis rassembler toute la botte. Pratiquer trois incisions sur la largeur de la botte de cresson. Juste avant de servir, mélanger le cresson à la tombée de fèves de soya.

8. Dans les assiettes, répartir la tombée de fèves de soya. Y déposer les morceaux de saumon et les arroser de vinaigrette. Accompagner du chou-fleur.


__________________________________

Bienfaits santé de cette recette
• Elle combine différents ingrédients reconnus pour leur pouvoir anti-cancer (tomates, chou-fleur, fèves de soya).
• Les fèves de soya en particulier renferment des isoflavones (aussi appelées «phytoestrogènes» à cause de leur ressemblance avec les hormones oestrogènes) qui pourraient aider à prévenir les cancers hormono-dépendants comme ceux du sein et de la prostate.
• C'est une source de gras oméga-3.
• C'est une excellente source de protéines, de fer et d'acide folique.
• Elle est riche en fibres.


Fèves de soya
On retrouve les fèves de soya en conserve près des légumineuses en épicerie.

L'avantage du soya sous forme de fèves plutôt que sous forme de tofu ou de lait de soya :
Les fèves de soya renferment des isoflavones qui pourraient aider à prévenir les cancers hormono-dépendants comme ceux du sein et de la prostate.

Attention : Plusieurs études présentent le soya comme un élément reconnu dans la prévention du cancer du sein.
Par contre, il existe une controverse chez les femmes atteintes ou ayant déjà eu un cancer du sein. Le soya favoriserait chez elles le développement des tumeurs mammaires ou encore affaiblirait l'effet de prévention du tamoxifène, un médicament souvent utilisé en prévention des récidives. Un nombre insuffisant de recherches ont été entreprises chez l'humain pour prouver ou réfuter cette hypothèse.

La Société canadienne du cancer recommande aux femmes atteintes d'un cancer du sein de discuter avec leur équipe soignante, à savoir si elles peuvent consommer des produits à base de soya et en quelle quantité.

En cuisinant les fèves de soya, vous constaterez que la conserve contient une bonne quantité de gélatine. Cette masse est causée par les protéines des fèves et est tout à fait comestible. Que vous gardiez cette gélatine ou non dans la recette ne fera pas de différence, car elle fondra ou se dissoudra dans la recette.
On propose tout de même de rincer pour réduire le sodium et les glucides fermentescibles.


Le curcuma
Le curcuma, tout comme le gingembre, contient des molécules anti-inflammatoires qui contribuent à freiner le développement de cancer.
Comme déjà mentionné à l'émission, le curcuma est plutôt mal absorbé par l'organisme… sauf avec du poivre. Grâce à ce dernier, l'absorption serait multipliée par plus de 1000 fois!


_______________________________________

Cuisiner avec les aliments contre le cancer

Docteur Richard Béliveau et Denis Gingras
Édition Trécarré, 2006

La suite de l'ouvrage « Les aliments contre le cancer » qui avait été vendu dans de nombreux pays dont à plus de 200 000 exemplaires au Québec.
Dans « Cuisiner avec les aliments contre le cancer », les auteurs font état des dernières découvertes en matières d'alimentation et de cancer. Pour joindre l'utile à l'agréable, les auteurs se sont alliés à la Fondation Serge-Bruyère et à ses chefs chevronnés pour concocter plus de 160 recettes savoureuses.
 
> Retour à l'accueil Recettes
> Retour à la liste

Trouver une recette

J'aime

 

Abonnement Recette express

Recevez la Recette express dans votre boîte courriel chaque jour de la semaine!

 

Incontournables

Convertisseur de mesures

Poids

 
Convertir Effacer