CHAÎNES
PUBLICATIONS
TVA FILMS
BOUTIQUES
CONCOURS
NOUVELLES
Mobilité
Emploi
 

Nouvelles

TVA Nouvelles
  • 20 Avril 2014 à 16h04

    Les Flyers n'abandonnent pas!

    Les Flyers de Philadelphie n'ont jamais abandonné et ont marqué quatre buts consécutifs pour finalement venir à bout des Rangers de New York au compte de 4-2, dimanche après-midi.

    La formation de la Pennsylvanie a ainsi créé l’égalité 1-1 dans cette série au meilleur de sept rencontres.
     
    À voir également :
    Les Flyers ont ouvert la machine en fin de première période. Jakub Voracek a habilement déjoué Henrik Lundqvist pour réduire l’écart à 2-1. Ses compagnons de trio Claude Giroux et Scott Hartnell ont été complices sur la séquence.
     
    Jason Akeson a profité d’une supériorité numérique au deuxième tiers pour niveler le pointage, complétant un jeu orchestré par Vincent Lecavalier et Brayden Schenn.
     
    Luke Schenn a ensuite donné l’avance aux hommes de Craig Berube en fin d’engagement, trompant la vigilance de Lundqvist d’un tir du revers.
     
    Wayne Simmonds a poussé la rondelle dans une cage abandonnée en fin de match.
     
    Les vainqueurs ont écopé de neuf punitions mineures, contre six pour leurs rivaux.
     
    Emery solide
     
    Steve Mason étant toujours sur la touche, Ray Emery a de nouveau obtenu le départ devant le filet des Flyers.
     
    Malgré un début de partie difficile, l’ancien des Sénateurs d’Ottawa a été solide, repoussant 31 des 33 rondelles dirigées vers lui.
     
    Du côté de la troupe d’Alain Vigneault, Martin St-Louis a ouvert la marque après seulement 4 :08 de jeu. Il s’agit seulement de la deuxième réussite de St-Louis depuis qu’il porte l’uniforme des Rangers.
     
    Derek Stepan et Rick Nash ont fourni les aides.
     
    Puis, Derick Brassard a mis la table pour la première réussite de Benoit Pouliot depuis le début des séries. L’ancien du Canadien de Montréal a raté son tir sur réception, mais Emery n’a pas été en mesure d’effectuer l’arrêt.
     
    Lundqvist a cédé trois fois sur 24 lancers.
     
    Le prochain duel aura lieu mardi, à Philadelphie.

    Suite sur TVA Sports

  • 20 Avril 2014 à 16h04

    Victoire historique de Bouchard!

    Eugenie Bouchard a scellé la victoire du Canada face à la Slovaquie cet après-midi au PEPS en disposant de Jana Celepova par la marque de 7-6 (6) et 6-3. Le Canada évoluera donc avec les huit meilleures équipes au monde en 2015.

    Le Canada mène 3-0 dans ce match de barrage disputé au meilleur de cinq rencontres. Le double aura néanmoins lieu, mais n’aura aucune incidence sur l’issue finale.
     
    La première manche a été âprement disputée. Parfaites au service, Cepelova et Bouchard se sont échangées un bris dans les huitième et neuvième jeux. Au bris d’égalité, Bouchard menait 4-1 et voguait vers la victoire avant de perdre deux points sur son service.
     
    Servant pour la manche à 6-5, Bouchard a commis une double faute, mais elle n’a pas raté sa deuxième chance de clore le débat.
     
    La deuxième manche a été une formalité pour la 18e meilleure raquette de la WTA qui a brisé Cepelova dès le deuxième jeu pour filer avec une avance de 5-0.
     
    La Slovaque n’a pas abdiqué en remportant les trois jeux suivants, mais Bouchard a conclu au service à sa deuxième opportunité.

    Suite sur TVA Sports

  • 20 Avril 2014 à 15h04

    À voir : les choses dégénèrent à Pittsburgh

    Le lanceur des Pirates de Pittsburgh Gerrit Cole a mis le feu aux poudres, dimanche, lors du match contre les Brewers de Milwaukee.

    Après que le voltigeur Carlos Gomez ait frappé un triple, Cole s'est approché du troisième but et a invectivé le joueur des Brewers qui, visiblement, n'a pas apprécié.

    Gomez a cherché à se ruer sur Cole et, rapidement, les deux abris se sont vidés et tous les joueurs se sont retrouvés sur le terrain.

    Alors que Cole s'est éloigné, Russell Martin (no 55) a ajouté son grain de sel à la situation et a à son tour fait péter les plombs à Gomez..

    Si les deux hommes n'avaient pas été bien retenus chacun de leur côté, ils en seraient assurément venus aux coups.

    On ne sait pas ce qui s'est dit, mais force est d'admettre que les mots échangés ne devaient pas être doux!

     


    Suite sur TVA Sports

  • 20 Avril 2014 à 15h04

    Les Flyers viennent de l'arrière

     

    Les Flyers de Philadelphie sont revenus de l’arrière, marquant quatre buts consécutifs pour finalement venir à bout des Rangers de New York au compte de 4-2, dimanche après-midi.
     
    La formation de la Pennsylvanie a ainsi créé l’égalité 1-1 dans cette série au meilleur de sept rencontres.
     
    À voir et à lire également :
    Les Flyers ont ouvert la machine en fin de première période. Jakub Voracek a habilement déjoué Henrik Lundqvist pour réduire l’écart à 2-1. Ses compagnons de trio Claude Giroux et Scott Hartnell ont été complices sur la séquence.
     
    Jason Akeson a profité d’une supériorité numérique au deuxième tiers pour niveler le pointage, complétant un jeu orchestré par Vincent Lecavalier et Brayden Schenn.
     
    Luke Schenn a ensuite donné l’avance aux hommes de Craig Berube en fin d’engagement, trompant la vigilance de Lundqvist d’un tir du revers.
     
    Wayne Simmonds a poussé la rondelle dans une cage abandonnée en fin de match.
     
    Les vainqueurs ont écopé de neuf punitions mineures, contre six pour leurs rivaux.
     
    Steve Mason étant toujours sur la touche, Ray Emery a de nouveau obtenu le départ devant le filet des Flyers. Malgré un début de partie difficile, l’ancien des Sénateurs d’Ottawa a été solide, repoussant 31 des 33 rondelles dirigées vers lui.
     
    Du côté de la troupe d’Alain Vigneault, Martin St-Louis a ouvert la marque après seulement 4 :08 de jeu. Il s’agit seulement de la deuxième réussite de St-Louis depuis qu’il porte l’uniforme des Rangers.
     
    Derek Stepan et Rick Nash ont fourni les aides.
     
    Puis, Derick Brassard a mis la table pour la première réussite de Benoit Pouliot depuis le début des séries. L’ancien du Canadien de Montréal a raté son tir sur réception, mais Emery n’a pas été en mesure d’effectuer l’arrêt.
     
    Lundqvist a cédé trois fois sur 24 lancers.
     
    Le prochain duel aura lieu mardi, à Philadelphie.

    Suite sur TVA Sports

  • 20 Avril 2014 à 15h04

    «Hurricane» Carter n'est plus

    Le boxeur et activiste Rubin «Hurricane» Carter a rendu l’âme, dimanche.

    Carter, âgé de 76 ans, s’est éteint après avoir mené une longue bataille avec le cancer de la prostate.

    Durant sa carrière de boxeur, Carter évoluait dans la catégorie des poids moyens (27-12-1, 19 K.-O.).

    Il est aussi connu pour avoir été incarcéré après avoir été, à tort, reconnu coupable en 1967 et 1976 de trois meurtres, perpétrés en 1966, au New Jersey.

    Carter a ensuite été libéré, en 1985, après que le verdict eut été renversé après une deuxième tentative d'appel. Malgré sa libération, l’affaire et la non-culpabilité de Carter ont toujours fait l’objet de polémique.

    Après sa sortie de prison, Carter a consacré son temps et ses énergies à la défense des condamnés à tort à travers un groupe qu'il a fondé, «Innocence International».

    Il vivait depuis la fin des années 1980 dans la région de Toronto.

    Son histoire a d'ailleurs fait l'objet d'une adaptation cinématographique intitulée «The Hurricane», réalisée en 1999 par Norman Jewison. Son rôle a été tenu par l'acteur américain Denzel Washington. L'interprétation a valu à Washington une nomination pour l'Oscar du meilleur acteur en 2000.

    Le célèbre chanteur folk américain Bob Dylan a aussi été inspiré par l'histoire du boxeur et a enregistré la chanson «Hurricane», parue en 1975 sur l'album «Desire». 


    Suite sur TVA Sports

  • 20 Avril 2014 à 14h04

    Nova tombe au combat

    Le lanceur des Yankees de New York Ivan Nova a subi une blessure au coude droit, samedi, dans un revers humiliant de 16-1 face aux Rays de Tampa Bay.

    Des examens ont révélé une déchirure partielle du ligament collatéral ulnaire. Nova sera examiné par le médecin de l’équipe, lundi.
     
    Le droitier a semblé ressentir de la douleur à la suite de son 82e lancer. Son gérant, Joe Girardi, l’a immédiatement retiré de la rencontre après ce tir.
     
    L’athlète de 27 ans a connu son pire départ de la campagne, concédant huit points sur autant de coups sûrs en seulement quatre manches de travail. Il a également été victime de quatre longues balles.
     

    Suite sur TVA Sports

  • 20 Avril 2014 à 14h04

    Seabrook suspendu trois matchs

    Brent Seabrook s’en est pris violemment à David Backes, samedi, et il en paiera le prix.

    Le défenseur des Blackhawks de Chicago a asséné une percutante mise en échec à l’attaquant des Blues de Saint Louis et a été suspendu trois matchs par la LNH pous son geste, dimanche.

    À voir et à lire également :

    L’incident est survenu en fin de troisième période. Seabrook a écopé d’une pénalité majeure et d’une inconduite de match.

    Après le match, le défenseur des Hawks avait offert sa version des faits après l’affrontement.

    «J’essayais seulement de finir ma mise en échec. Je ne visais pas sa tête. Ce n’était pas mon intention de lui faire mal, a-t-il soutenu.

    «Ce n’est jamais agréable de voir un autre joueur être étendu sur la glace. Je suis déjà passé par là. Je me sens mal.»


    Suite sur TVA Sports

  • 20 Avril 2014 à 14h04

    «On sait où Palat est blessé» - Therrien

    Bien que son équipe retrouvera ses partisans, qu'il bénéficiera du dernier changement et qu'Ondrej Palat pourrait être de retour dans la formation, Michel Therrien n’a pas l’intention de modifier quoi que ce soit à son plan de match.

    «Il y a certains joueurs que l'on veut placer dans des situations précises. Le dernier changement me permettra de la faire. Cependant, il ne faut pas oublier de garder le momentum. On ne commencera pas toujours à s'ajuster à l'équipe adverse», a lancé l'entraîneur du Canadien, qui n'apportera aucun changement à sa formation.
     
    À voir et à lire également :
    Commençant à sentir la soupe chaude, Jon Cooper pourrait réinsérer Palat dans sa formation. Rappelons que le Tchèque a raté la dernière rencontre en raison d'une blessure au haut du corps qu'il aurait aggravé en troisième période de la rencontre initiale.
     
    «Ça ne changera pas le plan de match. Lorsqu'on a commencé les séries, il était dans la formation. On sait exactement où il est blessé. On sait également que c'est un joueur important pour eux. Il faudra jouer physique contre lui, et lui enlever son temps de réaction et son espace», a indiqué l'entraîneur.
     
    Même si la recrue du Lightning fut une menace constante pour les défenseurs adverses tout au long de la saison, ceux du Canadien refusent de s'en faire.
     
    «On doit se concentrer sur ce que nous faisons. On veut mettre notre plan à exécution et rendre le Lightning inconfortable en le forçant à jouer à notre façon», a soutenu Josh Gorges.
     
    «Cette équipe est remplie de joueurs talentueux et rapides. La meilleure façon de les ralentir, c'est de les embouteiller dans leur territoire le plus longtemps possible. Voilà ce que doit être notre plan de match», a ajouté Mike Weaver sur le même sujet.
     
    Effets pervers
     
    Ce dernier disputera ce soir un 14e match de séries éliminatoires dans la LNH. Il s'agira de son premier sur la glace du Centre Bell. À cet égard, il se retrouve au même point que la grande majorité des joueurs du Lightning (seul Matt Carle a déjà joué au Centre Bell en séries).
     
    «J'ai été impliqué dans des matchs éliminatoires à St-Louis et en Floride. Ce n'est rien à comparer à ce qui m'attend ce soir, a reconnu Weaver. Je ne dois pas trop y penser. Je dois me concentrer à faire mon travail à chaque présence.»
     
    L'énergie déployée par la foule du Centre Bell peut cependant avoir un effet pervers. Celui de paralyser les joueurs.
     
    «On sait que ce sera électrique. On doit se nourrir de cette énergie et s'assurer de voler sur la glace dès le départ. Mais, en même temps, on doit s’assurer de garder le contrôle de nos énergies et de notre passion», a prévenu Gorges.
     
    En plus de prendre part à l'entraînement, Travis Moen a fait des minutes supplémentaires en compagnie du préparateur physique Pierre Allard. Therrien s'est contenté de dire que l'attaquant s'approchait d'un retour.

    Suite sur TVA Sports

  • 20 Avril 2014 à 14h04

    Un mannequin de Mike Ricci pour Antti Niemi

    Les Sharks de San Jose ont fabriqué un mannequin de 7 pieds de haut, qui ressemble étrangement au légendaire Mike Ricci, question qu'Antti Niemi puisse s'entraîner à bloquer des tirs voilés.

    Le Finlandais n'a maintenant plus le droit à l'erreur.

    Blagues à part, il faut croire que tous les moyens de s'améliorer sont bons...

    Ricci a disputé sept de ses 17 saisons dans la LNH avec les Sharks.

    À part ses performances sur la glace, le natif de Scarborough, en Ontario, a marqué l'imaginaire des partisans de hockey avec sa longue crinière et son sourire édenté.


    Suite sur TVA Sports

  • 20 Avril 2014 à 14h04

    «Nous n'avons rien à perdre» - Cooper

    Jon Cooper a joué la carte de l’équipe négligée.

    Avec un retard de 2-0 et à quelques heures du troisième match de cette série, l’entraîneur en chef du Lightning a réalisé une opération visant à retirer la pression des épaules de ses joueurs.

    À voir et à lire également :

    Toujours aussi divertissant devant un micro, Cooper a rappelé plusieurs points importants.
     
    «En début de saison, je ne crois pas qu’il y avait une seule personne dans cette salle pour choisir le Lightning de Tampa Bay en séries, a-t-il dit. On nous voyait plus finir au 6erang de notre division ou même au 7e rang. Nous avons finalement terminé en deuxième position.»
     
    «Pour les séries, je dirais que pratiquement tout le monde a prédit une victoire pour le Canadien, a-t-il poursuivi. J’ai regardé possiblement 40 prédictions et j’ai vu 35 fois une victoire pour le CH. Je suis persuadé que nos blessures ont contribué à favoriser le Canadien.»
     
    «Quand je regarde mes joueurs dans la chambre, je me dis que nous n’avons maintenant plus rien à perdre. Maintenant, j’entends qu’on est fini et qu’on sera sur un terrain de golf à partir de mercredi. J’ai tout entendu.»
     
    Cooper a également lancé une petite flèche en direction du Tricolore.
     
    «Le Canadien devra essayer de nous battre devant ses partisans. Je suis convaincu qu’ils n’ont jamais bousillé une avance de 2-0 après deux victoires sur la route.»
     
    Très au fait de l’historique récent du Canadien, Cooper faisait allusion aux séries de 2006 contre les Hurricanes de la Caroline et de 2011 contre les Bruins de Boston. Les deux fois, le CH avait remporté les deux premiers matchs sur la route pour ensuite s’incliner en six face aux Canes et en sept contre les Bruins.
     
    En 1996, le Canadien avait aussi échappé une avance de 2-0, avec les deux premiers gains à l’extérieur de Montréal, contre les Rangers de New York.
     
    Palat veut jouer
     
    Le Lightning devrait logiquement miser sur du renfort pour le troisième match. Blessé au haut du corps et absent au dernier match, l’ailier Ondrej Palat a participé à l’entraînement matinal. Le Tchèque se retrouvait en compagnie de Nate Thompson et de Richard Panik.
     
    «Je me sens mieux, j’aimerais vraiment revenir au jeu, mais on décidera de mon sort avant le match», a raconté Palat.
     
    Cooper a caché son jeu devant les journalistes.
     
    «Nous avons plusieurs joueurs disponibles pour ce soir. À 19h00 ce soir, il y a aura 20 joueurs au sein de notre formation. Il pourrait jouer, comme il ne pourrait pas. Mais, j’espère qu’il y sera. Je sais qu’il veut jouer. Vous devrez vous présenter au match pour connaître ma formation.»
     
    Steven Stamkos, quant à lui, a rappelé l’importance de Palat, l’une des meilleures recrues cette saison dans la LNH.
     
    «Ondrej est tout un joueur, nous avons eu plusieurs blessés cette saison, mais nous avons toujours trouvé une façon de rebondir, a expliqué Stamkos. S’il peut revenir au jeu ce soir, il nous donnera une bonne dose d’énergie.»
     
    À l’entraînement, Anders Lindback a quitté la glace en premier. Si on se fie à cette vielle règle du hockey, le Suédois obtiendra donc un troisième départ d’affilée. Kristers Gudlevskis, qui avait connu un parcours héroïque à Sotchi, devra donc patienter.
     
    «Je l’ai déjà dit à Tampa, mais je vais le dire encore, il n’y a pas de controverse avec nos gardiens», a rappelé Cooper.

    Suite sur TVA Sports

Tous les articles sur TVA Sports

Les incontournables

  • Pas d'incontournable