Archives

Pour consulter les archives, utilisez le calendrier ci-contre afin de sélectionner une date.

Jeudi 21 octobre 2010

CHRONIQUE CAA

Position du CAA sur les radars photo et tour d’horizon du Salon international du tourisme, qui ouvre ses portes demain.

Sophie Gagnon, directrice des affaires publiques et gouvernementales au CAA-Québec
caa@tva.ca
www.caaquebec.com

MOINS D’ACCIDENTS

Bilan positif pour les radars photo. En plus de rapporter 15 M $, ils ont amené les automobilistes à modifier leur conduite. Doit-on en installer partout?

Depuis l’instauration du projet pilote, le 19 août 2009, les 15 appareils installés à Montréal, en Montérégie et en Chaudière-Appalaches, ont permis de réduire le nombre d’accidents de 30 %, selon un bilan préliminaire. Les excès de vitesse auraient aussi diminué de 63 % et le nombre d’infractions aux feux rouges de 83 %.
Avec de tels résultats, on songe à étendre le projet à la grandeur de la province.
Il faut cependant noter que, puisque les automobilistes ralentissent à l’approche des radars photo situés près des feux de circulation, il y a eu un plus grand nombre de collisions arrière. De plus, si les automobilistes diminuent leur vitesse dans la zone où se situe le radar, ils ont tendance à rouler plus vite par la suite pour rattraper le temps perdu.

Invités :
Karl Hamel, président de Québec-Ticket

Jean-Marie De Koninck, président de la Table québécoise de la sécurité routière

AU DÉPOTOIR

Malgré votre bonne volonté, le quart du contenu des bacs de recyclage s’en va directement à la poubelle, réduisant vos efforts à néant. Recyclez-vous?

Cela inclut les 10 % de pertes rejetées par le centre de tri, mais aussi les matières mal triées qui se retrouvent chez les mauvais recycleurs, qui doivent trier à nouveau les déchets reçus. Ces matières, mal triées au départ, prennent donc le chemin du dépotoir.

Invité :
Karel Ménard, directeur général di Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets
www.fcqged.org

TRIAGE DÉFICIENT

C’est que les différentes matières ne sont pas séparées avec la même minutie dans tous les centres de tri. Devrait-on établir des normes de qualité?

Il y a 36 centres de tri au Québec, qui appartiennent à des intérêts privés, des municipalités ou des organismes sans but lucratif. Il n’existe aucune norme de qualité et si certains centres font un travail méticuleux pour séparer papier, carton, plastique, verre et aluminium, d’autres ont des standards de qualité beaucoup moins élevés.

ROI DE LA MALBOUFFE

Le controversé «Coup Double» de PFK est arrivé au Canada. Comparaison des sandwichs les plus populaires. Big Mac, Whopper… lequel préférez-vous?

Bacon, fromage et sauce entre deux poitrines de poulet frit, voilà de quoi est composé le nouveau sandwich de PFK. Déjà vendu aux États-Unis depuis quelques temps (et controversé) il est maintenant disponible au Canada, mais pour un temps limité seulement.
Ce sandwich est-il meilleur, pire ou comparable au Big Mac ou au Whopper par rapport au nombre de calories et à la quantité de gras et de sel qu’ils contiennent?
Côté «fastfood», quel est votre sandwich préféré?

Invitée :
Isabelle Huot, nutritionniste



Commentaires vidéo (aucun)

Commentaires des internautes (19)


1- On devrait prendre cet argent pour mettre plus de policiers sur nos routes. Les radars photo auront pour effet de faire ralentir les gens à certains endroits, mais ne les empêcheront pas de faire de la vitesse là où il n’y en aura pas. Je crois que la sensibilisation n'a plus sa place; on est rendu à employer la force... À Sherbrooke, on est obligé d’installer des dos-d’âne dans les quartiers résidentiels où des radars photo ne seront sûrement pas installés, faute de budget. [David]



2- Moins d'accidents aux endroits où il y a des radars photo? Moi j'ai le coeur qui palpite à chaque fois que j'arrive près d'un tel radar puisque les automobilistes savent où ils se trouvent et qu'ils freinent de façon brusque juste au moment où on arrive aux fameux radars. Je trouve donc que c'est plus dangereux qu'autre chose. Si on dit qu'il y a moins d'accidents, c'est probablement plus parce que l'argent rentre à flot dans les coffres! [Nicole]



3- Si installer des radars photo partout au Québec veut dire moins d'effectifs policiers sur les routes et autoroutes du Québec pour économiser, je ne suis pas d'accord. La présence policière est aussi importante, sinon plus, que les radars photo. [Sylvain]



4- Je suis pour. Même si on a l'impression que c'est pour gonfler les coffres de l'État, même si les gens accélèrent après avoir passé le photo radar, même s'il n'y a pas moyen de prouver qui conduit quand une infraction se produit et même s'il n'y a pas de point d'inaptitude au dossier du conducteur fautif. Je crois que le plus important est de sauver le plus de gens possible, même malgré eux… Mais ce n’est qu’une partie de la solution, il y a d'autres mesures à prendre. Il faut agir! [Martin]



5- Plus il y aura de radars photo, plus la vitesse sera réduite sur toutes nos routes. Les gens n’ont qu’à respecter les limites de vitesse et ils n'auront pas de contravention. [André]



6- Les radars devraient être camouflés de façon à être impossibles à repérer pour les automobilistes. De cette façon, ils ne feraient pas que ralentir lorsqu'ils en voient un avant d'écraser ensuite l'accélérateur! [Stéphanie]



7- Je ne comprends pas pourquoi ça fait toute une polémique. Si les gens conduisaient comme ils sont sensés le faire, ils ne s’inquiéteraient pas de se faire attraper par ces radars photo. Si ca amène des revenus supplémentaires, pourquoi pas? Je souhaite qu'on tapisse la province avec ces radars photo, ça aidera à améliorer le bilan routier et amènera des revenus supplémentaires dans les coffres de l'État. [Nicolas]



8- Je travaille dans un centre de tri à Montréal. Effectivement, il y a un taux de vidanges assez élevé. Notre centre jette en moyenne 25 % du tonnage reçu par semaine. Avec la récession, le prix du ballot a diminué et le papier ne vaut pratiquement rien alors, il y a beaucoup moins de main-d'oeuvre et plus de vidanges… Plus le quart de travail sort de ballots, plus c'est payant. Si on baissait la vitesse des convoyeurs, le trieur aurait le temps de trier comme il le faut, mais comme toute compagnie vise la production… [Julie]



9- Je recycle depuis plus de vingt ans et je suis déçu de lire que trop de ce que je mets dans mon bac bleu ne l'est pas vraiment. Oui, il devrait y avoir des normes de qualités puisque c'est important, pour l'environnement, mais pour moi et le grand public aussi. [Sylvain]



10- Je travaille dans des écoles. Nous avons quatre bacs pour le plastique, le verre, etc. et quatre pour le papier et le carton. Le camion mélange tout lors de la collecte. Pourquoi donc les trier à la source? [Marc]



11- J’en suis à me demander si ça donne réellement quelque chose de recycler. Je pense que c'est seulement devenu une mode bien ancrée dont on ne sait plus que faire! De plus, à l'intérieur de nos maisons, ça devient de plus en plus compliqué d'avoir 3 bacs sous le lavabo; 1 pour les restes alimentaires, 1 pour le recyclage et 1 pour les déchets... [Loulou]



12- En Ontario on rachète nos bouteilles de boissons alcoolisées, mais pas au Québec. Pourquoi eux peuvent-ils le faire mais pas nous au Québec? Lorsque nous achetons une bouteille de vin, pour ne nommer que cet exemple, nous payons à la caisse un 20 sous de plus, mais nous revendons la bouteille au Beer Store par la suite. Je trouve déplorable qu'au Québec, nous jetons nos bouteilles dans les bacs de recyclage pour s'en débarrasser. [Carole]



13- Je demeure dans la région de Québec et il n'y a aucun recyclage dans notre bloc appartement de 39 logements. J'ai téléphoné à plusieurs reprises à la ville et ils me disent toujours : «L'an prochain», et ce, depuis 5 ans. Alors je jette mon carton, verre, etc. à la poubelle, mais ça me fait toujours mal au coeur de faire ça. [Francine]



14- Ben voyons donc! Ça n’aurait pas d'allure d'avoir une journée de récupération pour le papier, une pour le verre, une pour le plastique, etc. Où est-ce qu'on mettrait tout ça à la maison? On n’a pas tous des terrains à n'en plus finir. On est en ville et l'espace est restreint ici... [Linda]



15- Je crois que le gouvernement devrait exiger les entreprises à consigner tous les produits qu'ils fabriquent. Nos sites d'enfouissement s'en sentiraient beaucoup mieux et notre planète aussi. [Gérard]



16- Pourquoi ne nous servirions pas de nos prisonniers pour effectuer le triage du recyclage? Plutôt que de les payer à rien ne faire… [Sabin]



17- Comment ce fait-il que le recyclage ne soit pas obligatoire dans les commerces? Je travaille dans un restaurant et on jette une quantité incroyable de bouteilles vides et de cartons. Tout ça n'a aucun sens. [Karine]



18- Nous avons le don de s’auto-démotiver au Québec! Pourquoi voir le verre à moitié vide quand il est à moitié plein! Je ne connais pas beaucoup de compagnies qui n’ont aucune perte sur leur chaîne de production. À mon avis, si seulement 1 % des matières étaient recyclées, ça vaudrait déjà la peine! [Brigitte]



19- Pourquoi j’ai faim deux heures après avoir mangé un Big Mac ? [Jean-Philippe]